Un demi-siècle d'environnement entre science, politique et prospective: En l'honneur de Jacques Theys par Vincent Piveteau

Un demi-siècle d'environnement entre science, politique et prospective: En l'honneur de Jacques Theys

Titre de livre: Un demi-siècle d'environnement entre science, politique et prospective: En l'honneur de Jacques Theys

Éditeur: Quae

Auteur: Vincent Piveteau


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Vincent Piveteau avec Un demi-siècle d'environnement entre science, politique et prospective: En l'honneur de Jacques Theys

Voilà maintenant un demi-siècle que l’environnement a émergé comme enjeu scientifique, politique et sociétal. Face aux défis actuels, il importe de comprendre ce qui s’est passé au cours de ces décennies décisives, de revenir sur les progrès ou les échecs – sur ce qui a ou n’a pas « fonctionné ». C’est ce à quoi s’attache cet ouvrage, qui ambitionne, en outre, de dessiner quelques perspectives pour le futur.

Il ne s’agit pas de dresser un bilan écologique de ces cinq dernières décennies, ni de rappeler les événements qui les ont marquées, mais plutôt d’aborder ces années de l’intérieur, à travers le prisme particulier des relations entre science, politique et société – à l’interface entre le mouvement des idées, l’avancée des connaissances et l’action publique.

De ce demi-siècle, peu de témoins sont aussi précieux que Jacques Theys. Depuis les années 1970, il a en effet occupé une place privilégiée de « passeur de frontières » entre science et politique, se partageant entre enseignement universitaire, responsabilités dans l’administration ou la prospective, et engagement dans la société civile.

Même s’il ne s’y limite pas, l’ouvrage conçu en son honneur peut aussi se lire comme une synthèse des réflexions souvent à l’avant-garde qui furent les siennes. À travers la multiplicité des analyses réunies ici, c’est un regard sans équivalent sur l’évolution des politiques de l’environnement, leurs relations à la science, l’information ou la démocratie, la place de la prospective comme « intelligence du temps », ou l’avenir du développement durable qui est proposé.